Votre actualité au quotidien

Sur la piste du Tour de France 2018

Le tracé de la 105e Grande Boucle sera dévoilé ce mardi à Paris. Une feuille de route toujours très attendue. Le fruit d’une lente construction et de patients équilibres.
Continuer la lecture

Ligue des champions : les supporters de Besiktas indésirables à Monaco

En vue du duel qui oppose les deux clubs ce mardi (20h45) en C1, Besiktas a prié ses supporters de ne pas se rendre à Monaco qui, de son côté, leur a interdit l’entrée sur son territoire.
Continuer la lecture

Les députés votent la transformation de l’ISF en impôt immobilier

Les députés votent la transformation de l'ISF en impôt immobilierLes députés votent la transformation de l’ISF en impôt immobilier. Les députés ont voté en commission cette mesure phare du budget 2018 du gouvernement. L’impôt sur la fortune ne concernera plus les valeurs mobilières et les placements.

Sans éteindre la polémique, le groupe LREM a fait voter un amendement pour créer, dans les deux ans, une mission de suivi de la réforme qui devra évaluer «les effets de la mesure en termes d’investissement dans les entreprises et de répartition des richesses». «L’importance des masses budgétaires en jeu, le besoin de financement et d’investissement et la sensibilité historique de cette réforme rendent nécessaires l’évaluation du dispositif», souligne le groupe dans cet amendement.


«L’IFI, c’est affaiblir structurellement l’immobilier alors que nous sommes en face d’un problème sur le logement. Le risque est grand d’une attaque simultanée sur les bailleurs sociaux et privés», a plaidé Jean-Louis Bourlanges, alors que le gouvernement prévoit d’imposer aux bailleurs sociaux une baisse des loyers pour compenser la baisse des aides personnelles au logement (APL) pour les locataires HLM.

Cette réforme, qui devra être revotée dans l’hémicycle, devrait entraîner un manque à gagner de près de 3,2 milliards d’euros pour l’État, alors qu’en 2016 l’ISF a rapporté près de 5 milliards.




ÉDITO

E. Macron est comme à l’époque de N. Sarkozy lorsqu’il traitait son premier ministre de collaborateur. Ces deux là sont identique, ils parlent comme des charretiers et n’ont aucune reconnaissance envers ceux qui les ont propulsés ou aidés. Si M. Macron existe c’est parce-que F. Hollande la voulu. Si M. Macron n’avait pas été ministre de l’économie il ne serait encore rien. Alors un petit peu de compassion et de remerciement c’est le minimum que M. Macron doit faire envers F.H. M. Macron est pathétique et imbu de sa personne.. 17/10/2017

Plus d’informations sur notre page Facebook

L'ISF de Macron, le fantasme de Ménard, la colère de Hollande

Au menu du Réveil politique : le premier budget de Macron arrive à l'Assemblée, Ménard rêve toujours de l'union des droites, Hollande ne pardonne pas à Macron...
Continuer la lecture

Windows 10 : la dernière grosse mise à jour de sécurité sème légèrement le chaos

Temps d’installation sans fin, écrans bleus, redémarrages intempestifs… Le patch KB4041676 ne fait pas que des heureux chez les utilisateurs de Windows 10.
Continuer la lecture

Pornhub infiltré par le malware publicitaire Kovter

Générant un trafic colossal, les sites de streaming porno sont régulièrement ciblés par les pirates. Cette fois, l’attaque n’est pas originale mais vicieuse.
Continuer la lecture

Des pesticides retrouvés dans des carottes bio

France 3 a fait tester 8 marques de carottes en laboratoire. Quatre issues de l’agriculture conventionnelle et quatre certifiées biologiques. Surprise : certaines carottes « classiques » ne contiennent aucune trace de pesticides, alors…
Continuer la lecture…

Le prix du timbre devrait augmenter plus que prévu

L’Arcep a autorisé La Poste à augmenter ses tarifs de 5 % en 2018, contre les 1,5% prévus.
Continuer la lecture…