Votre actualité au quotidien



GP d’Allemagne: les Renault arboreront deux étoiles en hommage aux Bleus


21/07/2018 – L’écurie française célébrera le titre de champion du monde de l’équipe de France tout au long du week-end en affichant sur le museau de ses monoplaces les deux étoiles.
Continuer la lecture

Sifflets sur le Tour de France : « Il faut condamner fermement tous ces dérapages »

21/07/2018 – Le directeur du Tour de France cycliste, Christian Prudhomme, invite vendredi sur franceinfo à condamner fermement les « dérapages »…
Continuer la lecture

PSA veut supprimer des emplois grâce aux nouvelles ordonnances de la loi Travail

PSA veut supprimer des emplois grâce aux nouvelles ordonnances de la loi TravailPSA veut supprimer des emplois grâce aux nouvelles ordonnances de la loi Travail. Le groupe veut supprimer des postes en utilisant la nouvelle rupture conventionnelle collective mise en place par les ordonnances Macron.

D’après les informations du parisien.fr, quelques jours avant Noël, le 19 décembre, le constructeur automobile français a proposé à ses syndicats un projet de suppressions de postes via la procédure dite de « rupture conventionnelle collective ».

Toute fraîche, cette mesure inscrite dans les fameuses ordonnances réformant le Code du travail a fait l’objet d’un décret d’application paru au « Journal officiel » le 22 décembre.

25 000 suppressions d’emplois depuis 2013 chez PSA.

« Cet agenda social a bel et bien été envoyé à nos partenaires sociaux », confirme Bruno Bertin, le directeur des ressources humaines de PSA, qui refuse de donner de précisions sur les sites et le nombre de salariés que pourrait concerner ce dispositif.

« Ce sujet va être abordé lors du comité central d’entreprise et s’inscrit dans le cadre de notre DAEC 2018 (dispositif d’adéquation des emplois et des compétences) mis en place ces dernières années », précise de son côté un porte-parole de l’entreprise.

La direction de PSA veut aller extrêmement vite », réagit Jean-Pierre Mercier, délégué syndical central CGT du groupe PSA Peugeot-Citroën. « La différence avec le plan social, c’est que l’entreprise n’a pas à démontrer devant l’État sa situation économique difficile, décrypte Me Eric Rocheblave, avocat en droit du travail.

Cela serait-il les premières conséquence des ordonnances Macron ?

A lire également : emplois ; les créations s’accélèrent dans le secteur privé




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI


Consulter les archives édito


Les informés. Affaire Benalla : « Les médias étrangers pointent une gestion de crise catastrophique »

21/07/2018 – Les invités des « Informés de franceinfo » sont revenus vendredi sur l’affaire Benalla en évoquant notamment les unes des journaux à l’étranger.
Continuer la lecture

la Fifa explique pourquoi il y a moins de gros plans sexy à la télé

14/07/2018 – La Fifa a confirmé dans un communiqué transmis ce vendredi à l’AFP avoir fait le nécessaire pour que les gros plans sexy sur les spectatrices de la Coupe du monde en Russie se fassent rares durant la diffusion de l’événement.
Continuer la lecture

Franco-allemand : des avancées sur l’harmonisation fiscale

19/06/2018 – Le conseil des ministres franco-allemand ce mardi va entériner une position commune sur l’harmonisation de l’assiette de l’impôt sur les sociétés. Paris et Berlin mettent sur la table la question de l’encadrement des taux d’IS au sein de l’UE.
Continuer la lecture

Les 28 pays de l’Union européenne trouvent un accord sur l’accueil des migrants

29/06/2018 – « C’est d’abord le fruit d’un travail commun et c’est la coopération européenne qui l’a emporté », s’est félicité Emmanuel Macron à la sortie du sommet à Bruxelles vendredi matin. Cet accord comprend la création de centres d’accueil sur la base du volontariat.
Continuer la lecture