Votre actualité au quotidien

Grand Prix de France de F1 au circuit Paul-Ricard : ouverture de la billetterie mardi

17/11/2018 – Après 10 ans d’absence, la Formule 1 a fait son grand retour en France le 24 juin dernier, au circuit Paul-Ricard au Castellet. Le Grand Prix de France est également au programme 2019
Continuer la lecture

L’UCI durcit les règles en termes… de hauteur de chaussettes

17/11/2018 – A peine 2018 terminé, les équipes cyclistes préparent la prochaine saison 2019. Elles ne sont pas les seules. On est également actif du côté de l’UCI.
Continuer la lecture

Gérard Larcher sonne la charge contre Emmanuel Macron

Gérard Larcher sonne la charge contre Emmanuel MacronGérard Larcher sonne la charge contre Emmanuel Macron. Dans un discours offensif, le président LR du Sénat a directement dénoncé la méthode Macron et les limites du «en même temps». Imaginer une modernisation de notre Constitution et de nos institutions pour un meilleur fonctionnement de notre démocratie et “en même temps”, porter atteinte aux droits du Parlement et à la représentation des territoires.»

Après cette énumération*, présentée comme un condensé d’échecs et de fautes politiques, Gérard Larcher ne s’est pas arrêté là. Concernant la révision constitutionnelle, le président du Sénat a rappelé ses lignes rouges: aucune atteinte aux droits du Parlement et au bicamérisme, juste représentation de tous les territoires, réduction raisonnée du nombre de parlementaires, et examen en bloc des textes: constitutionnel, organique et ordinaire.

Cette Europe en «crise», menacée de «déconstruction» et paralysée par le poids de sa technostructure, de son incapacité à se réinventer, du fossé qu’elle a créé avec ses citoyens»., a-t-il lancé comme un avertissement «souhaiterait détourner son regard de la crise migratoire pour ne pas avoir à imaginer des solutions, mais les peuples vont l’exiger.»

Sur ce sujet, Larcher a pointé l’attentisme de l’Europe «qui a laissé pendant 4 ans l’Italie gérer seule l’afflux de migrants par manque de la plus élémentaire des solidarités et de courage.» Il a dénoncé un droit d’asile «dévoyé» et réclamé les «mesures qui s’imposent» comme «limiter les demandes d’asile aux seuls réfugiés politiques et victimes des guerres», «limiter les aides sociales» et «revenir sur les nouvelles dispositions du regroupement familial».

*«Prôner une république exemplaire et “en même temps” des passe-droits inexplicables et des nominations discutables ; affirmer une volonté réformatrice à toute épreuve et “en même temps” ne pas affronter l’obstacle d’une réduction indispensable de la dépense publique et de la pression fiscale ; insister sur le retour d’un exécutif qui décide et “en même temps ” donner le spectacle d’atermoiements sous forme de psychodrame sur le prélèvement à la source. Annoncer un pacte de confiance entre l’État et les territoires et “en même temps”, tenir une conférence nationale des territoires sans les maires, les départements et les régions ; Imaginer une modernisation de notre Constitution et de nos institutions pour un meilleur fonctionnement de notre démocratie et “en même temps”, porter atteinte aux droits du Parlement et à la représentation des territoires.»

A lire également : Emmanuel Macron ce président qui n’aime pas la province




Nous faire un Don
25.00
Informations personnelles

Total du don : 25.00€

Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI

Nos Reseaux Sociaux
EDITO

Consulter les archives édito

Le prince héritier saoudien a ordonné le meurtre de Jamal Khashoggi, selon la CIA

17/11/2018 – Cette information contredit les récentes affirmations du royaume saoudien, qui a totalement dédouané Mohammed ben Salmane.
Continuer la lecture


La privatisation de l’aéroport de Toulouse, validée par Macron, est un «échec» à ne pas répéter, juge la Cour des comptes

14/11/2018 – La vente des parts de l’Etat dans l’aéroport Toulouse-Blagnac à une société aux capitaux étrangers, c’est le contre-exemple d’une opération réussie selon la Cour des comptes.
Continuer la lecture