Votre actualité au quotidien

Tour d’Espagne 2019 : Un détour par deux pays étrangers en 2019 ?

20/11/2018 – Selon plusieurs sources, le parcours du Tour d’Espagne 2019 devrait proposer aux coureurs deux passages à l’étranger, la France et Andorre devant être au programme.
Continuer la lecture

Yannick Noah : « Dès le réveil, on était dans la finale »

20/11/2018 – Yannick Noah explique comment s’est déroulé le long stage avec son équipe, destiné à bien préparer la finale de Coupe Davis
Continuer la lecture

La double peine pour le renard roux

La double peine pour le renard rouxLa double peine pour le renard roux. Chassable pratiquement toute l’année, le petit canidé est également piégé car présent sur la liste d’espèces «susceptibles d’occasionner des dégâts» dans 90 départements métropolitains.

La double peine du renard roux. Le renard roux est-il indésirable dans nos campagnes ? «Le renard fait l’objet de destructions massives toute l’année, soulève par exemple le juriste Patrick Janin, administrateur de l’Association ornithologique et mammalogique de Saône-et-Loire (AOMSL).

Mais il n’y a aucun risque de diminution des populations, c’est une espèce qui, à ce jour, réagit aux atteintes que ce soit la chasse ou l’altération des milieux naturels.» Ce qu’observe aussi l’ONCFS estimant par ailleurs la densité des populations à un renard par km2 en zone rurale.

De plus, il faut intervenir sur le renard toute l’année car il commet des nuisances toute l’année et pas seulement en période où la chasse est autorisée, et pour cela le piégeage est nécessaire.»

Néanmoins, ces arguments sont contestés par des naturalistes qui y voient des préjugés tenaces envers l’animal. Et puis, il existe des solutions techniques pour éviter la prédation, qui a un coût limité par rapport aux risques sanitaires dans les élevages.»

Autre grief : les maladies que le renard transmettrait à l’homme. Il ne va pas empêcher les rongeurs de « pulluler » mais il va aider à faire diminuer les phases de pullulation des campagnols fouisseurs par exemple, à tel point que dans l’Est les agriculteurs commencent à se demander s’il ne faut pas compter avec les renards.»

«Certains chasseurs ont compris l’intérêt de préserver le renard sur leur territoire», complète Franck Vigna, porte-parole du Collectif renard Grand-Est. Ses vœux : l’arrêt des tirs de nuit et le retrait du renard roux de la liste des espèces «susceptibles d’occasionner des dégâts» voire la mise en place de quotas de chasse.

A lire également : Les policiers furieux d’être mobilisés sur les chasses à courre




Nous faire un Don
25.00
Informations personnelles

Total du don : 25.00€

Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI

Nos Reseaux Sociaux
EDITO

Consulter les archives édito

Assurance auto : vers une hausse des prix ?

20/11/2018 – Les compagnies d’assurances sont priées de mettre davantage la main au porte-monnaie pour financer le Fonds de garantie. Ce qui pourrait avoir des conséquences sur le client.
Continuer la lecture


La privatisation de l’aéroport de Toulouse, validée par Macron, est un «échec» à ne pas répéter, juge la Cour des comptes

14/11/2018 – La vente des parts de l’Etat dans l’aéroport Toulouse-Blagnac à une société aux capitaux étrangers, c’est le contre-exemple d’une opération réussie selon la Cour des comptes.
Continuer la lecture