Votre actualité au quotidien

Ligue 1 : Strasbourg portera un maillot spécial en hommage aux victimes de la fusillade

15/12/2018 – Les joueurs du RCSA évolueront avec un maillot unique, vierge de sponsors, samedi contre Reims après la fusillade qui a endeuillé la ville mardi.
Continuer la lecture

2018, première saison sans victoire de Rossi avec Yamaha

15/12/2018 – Le constat est peu flatteur, mais les progrès enregistrés à la fin de la saison 2018 pourraient bien permettre au Docteur de retrouver le chemin de la victoire l’an prochain.
Continuer la lecture

Macron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielle

Macron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielleMacron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielle. Un an et demi plus tard, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a achevé l’examen des 74.702 dons récoltés dans ce cadre entre mars 2016 (date de la création officielle d’En marche) et l’élection du 7 mai 2017. Les dons total s’eleve a 13.000.000 millions d’euros environ.

En effet, si des milliers de dons modiques (moins de 50 euros) ont été récoltés, notamment via des paiements en ligne, le montant total qu’ils ont constitué (1,7 million) apparaît marginal au regard des sommes versées par quelques centaines de mécènes fortunés.

La masse des soutiens financiers au mouvement se concentre sur Paris et sa proche banlieue (56 % des dons) et quelques capitales étrangères (14 % États-Unis 115 000€, Angleterre 800 000€, Suisse 95 000€ et Liban 105 000€).

Quant aux dons effectués au profit de la campagne du candidat, plafonnés eux à 4.600 euros par personne, Emmanuel Macron en a enregistré 235, et tous atteignaient le plafond.

« Cela illustre les défis auxquels est confronté le parti aujourd’hui », remarque le politologue Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof et coauteur d’une enquête de grande ampleur sur les adhérents de La République en marche publiée en octobre par la fondation Terra Nova.

Les soutiens populaires, et venus de l’ensemble du territoire, que le mouvement s’était promis de recueillir ne se sont jamais concrétisés, au moins en termes financiers sinon en termes politiques. Aujourd’hui, à peine un quart des 400.000 adhérents revendiqués par le parti du chef de l’Etat sont considérés comme réellement actifs, et les rangs de LREM sont constitués à 80% de diplômés, à 60% de cadres et seulement à 8% d’ouvriers et d’employés, pourtant bien plus nombreux dans la population.

A lire également : Les associations caritatives subissent une inquiétante baisse des dons




Heure à Paris :


Hallucinant – Consultez le compteur de la surpopulation mondial ICI

EDITO Consulter les archives édito

« Gilets jaunes » : 72% des Français soutiennent le mouvement après le 1er décembre

03/12/2018 – 72% des Français soutiennent encore le mouvement des « gilets jaunes » après le rassemblement du samedi 1er décembre, selon notre sondage Harris interactive pour RTL et M6. Ce chiffre est similaire à celui mesuré juste avant le 17 novembre, première journée de mobilisation.
Continuer la lecture


Gérald Darmanin voulait montrer qu’il comprend les difficultés financières des Français, c’est loupé

23/11/2018 – Alors que le pouvoir d’achat des Français est au cœur des débats, l’exemple choisi par Gérald Darmanin lui a valu un procès en déconnexion.
Continuer la lecture