Votre actualité au quotidien

Fed Cup: Une finale et une belle histoire pour les Bleues venues à bout de la Roumanie

22/04/2019 – Les Bleues se sont qualifiées pour la finale de Fed Cup à l’issue d’un dimanche épique à Rouen
Continuer la lecture

Ligue des champions : Les Lyonnaises battent Chelsea lors de la demi-finale aller (2-1)

22/04/2019 – Dernier club français en lice en coupe d’Europe, l’Olympique lyonnais a pris le dessus sur Chelsea, tombeur du PSG au tour précédent.
Continuer la lecture

Macron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielle

Macron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielleMacron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielle. Un an et demi plus tard, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a achevé l’examen des 74.702 dons récoltés dans ce cadre entre mars 2016 (date de la création officielle d’En marche) et l’élection du 7 mai 2017. Les dons total s’eleve a 13.000.000 millions d’euros environ.

En effet, si des milliers de dons modiques (moins de 50 euros) ont été récoltés, notamment via des paiements en ligne, le montant total qu’ils ont constitué (1,7 million) apparaît marginal au regard des sommes versées par quelques centaines de mécènes fortunés.

La masse des soutiens financiers au mouvement se concentre sur Paris et sa proche banlieue (56 % des dons) et quelques capitales étrangères (14 % États-Unis 115 000€, Angleterre 800 000€, Suisse 95 000€ et Liban 105 000€).

Quant aux dons effectués au profit de la campagne du candidat, plafonnés eux à 4.600 euros par personne, Emmanuel Macron en a enregistré 235, et tous atteignaient le plafond.

« Cela illustre les défis auxquels est confronté le parti aujourd’hui », remarque le politologue Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof et coauteur d’une enquête de grande ampleur sur les adhérents de La République en marche publiée en octobre par la fondation Terra Nova.

Les soutiens populaires, et venus de l’ensemble du territoire, que le mouvement s’était promis de recueillir ne se sont jamais concrétisés, au moins en termes financiers sinon en termes politiques. Aujourd’hui, à peine un quart des 400.000 adhérents revendiqués par le parti du chef de l’Etat sont considérés comme réellement actifs, et les rangs de LREM sont constitués à 80% de diplômés, à 60% de cadres et seulement à 8% d’ouvriers et d’employés, pourtant bien plus nombreux dans la population.

A lire également : Les associations caritatives subissent une inquiétante baisse des dons




Heure à Paris :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


19/04/2019 : Reconstruire a l'identique

Certains au gouvernement et principalement le président Macron se pose la question de savoir s'il faut reconstruire NDDP à l'identique ou bien lui apporter des modifications modernes ! Il semble que Macron confonde Notre Dame de Paris avec le musée du Louvre. IL n'est pas possible de modifier NDDP comme cela a été réalisé avec le musée du Louvre et sa pyramide car il y a 600 ans de différence a l'avantage de NNDP. Macron voudrait-il rivaliser avec F. Mitterand ? pourtant le premier n'a pas la culture du second. Alors oui il faut rebatir la cathedrale a l'identique uniquemenht.



Consulter les archives édito

Incendie de Notre-Dame de Paris : combien de temps pourraient durer les travaux de reconstruction ?

16/04/2019 – RECONSTRUCTION – Lundi soir, un important incendie a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, réduisant en cendres la toiture de l’édifice, l’ensemble de la charpente, une partie de la voûte et la Flèche.
Continuer la lecture

Tauromachie: La SPA demande l’abolition de la corrida et en appelle au «courage» des députés et sénateurs

08/04/2019 – ANIMAUX « Aurez-vous le courage de proposer une réécriture indispensable de la loi afin d’abolir la corrida en France ou refuserez-vous de faire face à cette violence gratuite ? », demande le président de la SPA dans un courrier.
Continuer la lecture


Privatisation d’Aéroports de Paris : le gouvernement obtient l’accord des députés

15/03/2019 -Quarante-deux voix pour, 17 contre. Après environ neuf heures de débats, les députés ont adopté, jeudi 13 mars dans la soirée, l’article 49 du projet de loi Pacte qui prévoit de supprimer l’obligation pour l’Etat de détenir la majorité du capital d’ADP.
Continuer la lecture