Votre actualité au quotidien

Cyclisme : « Moins le scénario de course sera écrit à l’avance, plus des gens regarderont »

19/03/2019 – Le président de l’UCI, David Lappartient, s’agace des réticences au changement d’une partie des équipes cyclistes…
Continuer la lecture

Fair-play financier : le TAS donne raison au PSG, la deuxième enquête est annulée !

19/03/2019 – Très bonne nouvelle pour le Paris Saint-Germain ! Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a donné raison au club de la capitale dans le conflit qui l’opposait à l’UEFA
Continuer la lecture

Macron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielle

Macron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielleMacron : Les étonnants donateurs de sa campagne présidentielle. Un an et demi plus tard, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a achevé l’examen des 74.702 dons récoltés dans ce cadre entre mars 2016 (date de la création officielle d’En marche) et l’élection du 7 mai 2017. Les dons total s’eleve a 13.000.000 millions d’euros environ.

En effet, si des milliers de dons modiques (moins de 50 euros) ont été récoltés, notamment via des paiements en ligne, le montant total qu’ils ont constitué (1,7 million) apparaît marginal au regard des sommes versées par quelques centaines de mécènes fortunés.

La masse des soutiens financiers au mouvement se concentre sur Paris et sa proche banlieue (56 % des dons) et quelques capitales étrangères (14 % États-Unis 115 000€, Angleterre 800 000€, Suisse 95 000€ et Liban 105 000€).

Quant aux dons effectués au profit de la campagne du candidat, plafonnés eux à 4.600 euros par personne, Emmanuel Macron en a enregistré 235, et tous atteignaient le plafond.

« Cela illustre les défis auxquels est confronté le parti aujourd’hui », remarque le politologue Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof et coauteur d’une enquête de grande ampleur sur les adhérents de La République en marche publiée en octobre par la fondation Terra Nova.

Les soutiens populaires, et venus de l’ensemble du territoire, que le mouvement s’était promis de recueillir ne se sont jamais concrétisés, au moins en termes financiers sinon en termes politiques. Aujourd’hui, à peine un quart des 400.000 adhérents revendiqués par le parti du chef de l’Etat sont considérés comme réellement actifs, et les rangs de LREM sont constitués à 80% de diplômés, à 60% de cadres et seulement à 8% d’ouvriers et d’employés, pourtant bien plus nombreux dans la population.

A lire également : Les associations caritatives subissent une inquiétante baisse des dons




Heure à Paris :


Hallucinant – Voici le compteur de la surpopulation mondial :

EDITO


Consulter les archives édito

Tabac, permis, salaires… Tout ce qui change ce 1er mars

01/03/2019 – C’est devenu un rituel, le prix du tabac augmente encore ce vendredi 1er mars. Objectif affiché par le gouvernement, empêcher les jeunes de commencer à fumer et inciter les fumeurs à arrêter.
Continuer la lecture

52% des Français estiment que les « gilets jaunes » doivent cesser leur mouvement

18/02/2019 – Une majorité de Français (52%, +15) estime que les « gilets jaunes » « doivent maintenant cesser leur mouvement et leurs actions (manifestations, blocages etc.) », selon un sondage Ifop pour le JDD publié dimanche.
Continuer la lecture


Privatisation d’Aéroports de Paris : le gouvernement obtient l’accord des députés

15/03/2019 -Quarante-deux voix pour, 17 contre. Après environ neuf heures de débats, les députés ont adopté, jeudi 13 mars dans la soirée, l’article 49 du projet de loi Pacte qui prévoit de supprimer l’obligation pour l’Etat de détenir la majorité du capital d’ADP.
Continuer la lecture