Votre actualité au quotidien

Conway sceptique face à la malchance, Toyota admet une erreur

Toyota admet une erreur
15/06/2019 – Les mines étaient sombres sur la deuxième marche du podium des 24 Heures du Mans, après une défaite concédée tardivement
Continuer la lecture

« On a toujours un problème à ce poste » : les gardiennes de but sont-elles vraiment les maillons faibles du foot féminin ?

les gardiennes de but
17/06/2019 – Le niveau du foot féminin a énormément progressé ces dernières années.
Continuer la lecture

Agressions sexuelles. « Il y a aussi des femmes auteures de violences »

Agressions sexuelles. « Il y a aussi des femmes auteures de violences »La violence des femmes, auteures d’agressions sexuelle reste un tabou social encore fort, selon les assises de l’association « Stop aux violences sexuelles ».

Les femmes sont beaucoup plus souvent que les hommes victimes d’agressions sexuelles, mais elles peuvent aussi en être les auteures, un « tabou social » qui peine à tomber, selon les assises de l’association « Stop aux violences sexuelles » organisées depuis hier et se poursuit ce mardi 8 janvier à Paris.

86 % des victimes de violences sexuelles enregistrées par la police et la gendarmerie en 2017 sont des femmes.« Victime est un mot féminin, et agresseur un mot masculin, et c’est vrai qu’on compte plus d’hommes auteurs de violences sexuelles et plus de femmes victimes, mais il y a aussi des femmes auteures de violences », précise le docteur Jean-Louis Thomas, qui évoque un « tabou social ».

La plus vaste étude au monde, sur 802 150 cas de violences sexuelles rapportés à la police dans 37 États américains sur dix ans (1991-2011), fait apparaître l’implication de 5,3 % de femmes et de 94,7 % d’hommes.Mais lorsqu’on épluche les enquêtes auprès des victimes, on constate que la prévalence de la violence sexuelle des femmes varie entre 11 % et 22 %, relève le Dr Thomas.

Dans 81 % des cas, l’homme était l’agresseur unique, dans 1,6 % la femme était l’agresseur unique, et dans 17,2 % l’acte était le fait de la femme et de l’homme. Les femmes auteures s’attaquent à des enfants plus jeunes (12 ans en moyenne contre 17 ans pour les hommes) et leurs victimes sont à part égale des garçons et des filles, alors que les hommes s’attaquent massivement (88 %) aux filles.

A lire également : L’Etat souhaite sous traiter l’accueil des migrants aux Français les plus précaires




Heure à Paris :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


13/06/2019 : Privatisation ADP Le site mis a la disposition pour voter contre la privatisation des Aéroport de Paris n'est pas fonctionnel ! ! Il ne reconnait pas l'endroit ou vous votez c'est un comble ! c'est a ce demander si cela n'est pas fait exprès car cela contrary le gouvernement Macron. Espérons que les parti politique qui ont souhaiter cela se saisisse de cette nouvelle affaire car ADP gagne de l'argent et beaucoup d'argent mais lorsqu'une société gagne de l'argent la droite privatise comme ce fû le cas avec les autoroutes et ont en voie le résultat pour les utilisateurs

Consulter les archives édito



« Il doit rassembler la gauche » : Glucksmann se range derrière le leadership de Jadot

Raphaël Glucksmann

10/06/2019 – Arrivé en sixième position aux élections européennes, Raphaël Glucksmann entend aider à l’union d’une gauche divisée. Sur le plateau de France 3, l’eurodéputé PS-Place Publique se dit prêt à suivre Yannick Jadot et tend la main à Jean-Luc Mélenchon.
Continuer la lecture

Les inégalités sociales se creusent en Ile-de-France

inégalités sociales

03/06/2019 – 19 % de la population française y vit, 30 % du PIB y est produit mais les écarts entre riches et pauvres sont de plus en plus importants en région parisienne. Une étude publiée ce lundi révèle les dessous de cette évolution depuis le début des années 2000.
Continuer la lecture


Un couple risque jusqu’à 750 € d’amende pour un autocollant sur sa plaque d’immatriculation

plaque d'immatriculation

08/06/2019 – Un couple originaire de Toulon a reçu, en juin 2018, une amende de 90 € pour avoir posé un autocollant sur sa plaque d’immatriculation au niveau du numéro de département.
Continuer la lecture