Phoque: l’UE ferme ses porte aux produits d’une chasse jugée « répugnante »

L’Europe a décidé mardi de fermer ses marchés aux peaux de phoques pour protester contre une chasse jugée « répugnante », à la veille d’un sommet avec le Canada, premier exportateur au monde, qui a menacé de porter plainte devant l’OMC.

Il a été salué par le commissaire européen à l’Environnement, Stavros Dimas, initiateur de cette proposition justifiée, selon lui, par des « pratiques répugnantes » et « cruelles ».

L’interdiction d’importer et de vendre dans l’UE des peaux et autres produits dérivés des phoque chassés commercialement a été approuvée au cours d’un vote au Parlement européen.

Le fait que l’embargo européen a été approuvé juste avant un sommet entre l’Union européenne et le Canada à Prague est un hasard du calendrier, dû aux énormes pressions exercées par les autorités canadiennes et par certains pays européens pour modifier un texte en cours d’élaboration depuis plusieurs mois.

La fermeture des marchés de l’UE s’ajoute à des embargos déjà décrétés par les États-Unis et le Mexique, deux des principaux partenaires commerciaux du Canada.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire