Votre actualité au quotidien

Conway sceptique face à la malchance, Toyota admet une erreur

Toyota admet une erreur
15/06/2019 – Les mines étaient sombres sur la deuxième marche du podium des 24 Heures du Mans, après une défaite concédée tardivement
Continuer la lecture

« On a toujours un problème à ce poste » : les gardiennes de but sont-elles vraiment les maillons faibles du foot féminin ?

les gardiennes de but
17/06/2019 – Le niveau du foot féminin a énormément progressé ces dernières années.
Continuer la lecture

L’État souhaite «sous-traiter l’accueil des migrants» aux Français les plus précaires

L'État souhaite «sous-traiter l'accueil des migrants» aux Français les plus précairesL’État souhaite «sous-traiter l’accueil des migrants» aux Français les plus précaires. Les députés ont adopté un amendement, sur proposition d’Aurélien Taché (LREM), visant à octroyer des crédits d’impôts aux familles hébergeant des migrants. Pour Yves Mamou, cette mesure risque avant tout de peser sur les foyers français les plus modestes.

Demander à des familles d’ouvrir leurs portes à des migrants que nul n’a eu vraiment le temps de connaître et de sélectionner est aussi, forcément, un risque. On serait curieux de savoir si l’État a prévu une indemnisation en cas de violences…

Les statistiques allemandes ont montré une hausse significative de la criminalité après qu’Angela Merkel a ouvert les portes de son pays à plus de 1,5 million de migrants en 2015. Et qui a oublié les violences sexuelles de Cologne à la Saint Sylvestre 2015 ?

La seconde observation tient à la modicité de la somme proposée. Les 5 euros par nuit dans la limite de 1 500 euros par an ne peuvent intéresser que les familles les plus pauvres.

Celles qu’on imagine déjà serrées et nombreuses dans des logements trop petits et certainement éloignés de Paris. Autrement dit, c’est à la population qui souffre le plus de l’immigration extra-européenne que le gouvernement demande en plus d’ouvrir sa porte moyennant une (petite) carotte.

Non seulement cette population a généralement dû fuir les quartiers trop mélangés où parfois, un islam intolérant est devenu majoritaire, non seulement cette population est concurrencée dans sa quête des emplois déqualifiés par une main-d’œuvre qui vient d’ailleurs, mais en outre, le gouvernement lui propose désormais d’héberger des migrants jusque dans son domicile. Il y a là une part de cynisme non pensé et non voulu sans doute auquel on aurait aimé que nos élus réfléchissent.

A lire également : Faut-il s’attendre à une ruée vers l’Europe des migrants ?




Heure à Paris :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


13/06/2019 : Privatisation ADP Le site mis a la disposition pour voter contre la privatisation des Aéroport de Paris n'est pas fonctionnel ! ! Il ne reconnait pas l'endroit ou vous votez c'est un comble ! c'est a ce demander si cela n'est pas fait exprès car cela contrary le gouvernement Macron. Espérons que les parti politique qui ont souhaiter cela se saisisse de cette nouvelle affaire car ADP gagne de l'argent et beaucoup d'argent mais lorsqu'une société gagne de l'argent la droite privatise comme ce fû le cas avec les autoroutes et ont en voie le résultat pour les utilisateurs

Consulter les archives édito



« Il doit rassembler la gauche » : Glucksmann se range derrière le leadership de Jadot

Raphaël Glucksmann

10/06/2019 – Arrivé en sixième position aux élections européennes, Raphaël Glucksmann entend aider à l’union d’une gauche divisée. Sur le plateau de France 3, l’eurodéputé PS-Place Publique se dit prêt à suivre Yannick Jadot et tend la main à Jean-Luc Mélenchon.
Continuer la lecture

Les inégalités sociales se creusent en Ile-de-France

inégalités sociales

03/06/2019 – 19 % de la population française y vit, 30 % du PIB y est produit mais les écarts entre riches et pauvres sont de plus en plus importants en région parisienne. Une étude publiée ce lundi révèle les dessous de cette évolution depuis le début des années 2000.
Continuer la lecture


Un couple risque jusqu’à 750 € d’amende pour un autocollant sur sa plaque d’immatriculation

plaque d'immatriculation

08/06/2019 – Un couple originaire de Toulon a reçu, en juin 2018, une amende de 90 € pour avoir posé un autocollant sur sa plaque d’immatriculation au niveau du numéro de département.
Continuer la lecture