Enseigner la Shoah fait l’unanimité

Le souhait de Nicolas Sarkozy «de voir confier la mémoire» d’un enfant victime durant la Shoah à tous les élèves de CM2, a donné lieu mercredi à une nouvelle cacophonie, les participants à une réunion sur le sujet abandonnant l’idée de parrainage au profit de pistes pédagogiques, tandis que Xavier Darcos la maintenait.Pourtant, tous les participants à cette réunion au ministère de l’Education nationale – Simone Veil, Serge Klarsfeld et Claude Lanzmann et des représentants d’institutions engagées dans la transmission de la mémoire de la Shoah – avaient affirmé qu’il n’avait «pas été question» de parrainage d’un enfant par un élève ou par une classe.

«Ce n’était pas praticable car il y a 11.400 enfants juifs de France assassinés et 600.000 élèves en CM2», avait-il ajouté, saluant une «idée partie d’une sincère émotion» du président.

Dès lors, le gouvernement a entrepris une marche arrière, annonçant d’abord une «mission pédagogique» confiée à Hélène Waysbord-Loing, puis en évoquant la possibilité d’un parrainage par classe, avant finalement d’aboutir à un projet pédagogique.
Source complete

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title