L’autorité de sûreté nucléaire enquête sur de possible fraude

L’autorité de sûreté nucléaire enquête sur de possible fraude. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé lundi avoir reçu 22 signalements d’irrégularités dans le cadre d’un nouveau dispositif d’alerte, dont certaines « sont caractéristiques d’une fraude potentielle ».

L’ASN évalue en outre « les suites à donner au plan pénal ou administratif » et précise avoir déjà procédé auprès du procureur à quatre signalements dont « la nature exacte (…) est couverte par le secret de l’instruction ».

L’ASN, qui ne mentionne pas les acteurs impliqués, évoque des cas potentiels de modification de résultats d’essais, de falsification d’identité d’une personne ayant réalisé une opération ou de non-réalisation de certaines opérations (remplacement de pièces par exemple).

Le nouveau dispositif de signalement de l’autorité a été mis en place après la découverte en 2016 d’irrégularités dans la fabrication de composants nucléaires à l’usine du Creusot de Framatome (filiale d’EDF alors détenue par Areva), dont certaines pouvant s’apparenter à des falsifications.

A lire également : Electricité : un nouveau mode de calcul sera mis en place d’ici l’an prochain




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire