La fermeture des distributeurs de billets continue

Distributeur de billetsUn rapport publié récemment par la Banque de France fait état d’une nouvelle baisse du nombre de distributeurs automatiques de billets dans l’Hexagone. En 2019, la tendance s’est encore renforcée avec une chute de 4,1% du nombre de ces machines.

Cette baisse est encore plus marquée que sur la période 2015-2018, où la France a enregistré un recul net de 1,5% de son parc de DAB. la Banque de France et Bercy ne s’inquiètent pas de cette évolution. Ils se félicitent même de ces chiffres qui confirment « le maintien d’une très bonne accessibilité aux espèces sur le territoire, par le biais du réseau d’automates et des points de distribution d’espèces privatifs ».

En effet, la baisse du nombre de distributeurs a été concentrée sur des communes fortement peuplées. A noter que les communes de moins de 500 habitants sont les seules à voir le nombre de DAB augmenter, passant de 182 à 187 machines en 2019.

Si le distributeur de billet traditionnel a connu des jours meilleurs, les points d’accès dits « privatifs » ont le vent en poupe. Ces services de distribution réservés aux clients d’une banque spécifique connaissent une hausse de 10,1% sur l’année 2019, passant de 23 202 à 25 536 points sur une année.

Parmi eux, on peut citer le réseau de 5 500 buralistes du compte Nickel, le réseau de Points vert du Crédit Agricole ou encore les bureaux de poste du groupe La Banque Postale. La Banque de France justifie une partie de cette évolution par l’accélération de la fermeture du nombre d’agences bancaires.




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire