« La libéralisation accroît la spéculation sur les denrées alimentaires »

Des émeutes de la faim éclatent, alors que la production de ressources comme le riz a encore augmenté.Nicolas Bricas: Les habitudes de consommation sont en pleine mutation en Chine ou en Inde, où le pouvoir d’achat tend à augmenter.Pour leur bétail, les éleveurs ont besoin de cultiver davantage de plantes fourragères.

A l’échelle internationale, les tarifs agricoles ont également flambé à cause de leur dérégulation.

La libéralisation du commerce international accroît aussi, paradoxalement, la spéculation sur les denrées alimentaires.

Certains, comme le patron de Nestlé, estiment que la demande en agrocarburants renforce la hausse des prix.

Les denrées alimentaires sont devenues de véritables valeurs refuges pour les investisseurs.

Ce sont des placements financiers solides, au vue de la crise économique actuelle.

L’inflation pétrolière n’est pas non plus étrangère à la flambée des prix agricoles…

Les milieux urbains ont davantage recours aux marchés internationaux, où les hausses de prix sont plus significatives.

Les campagnes peuvent encore produire pour elle mêmes, dans une certaine mesure.

Les pays émergents ont-ils les moyens de transformer leur agriculture? Source complète

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title