La hausse des tarifs du gaz malvenue

annonce d’une hausse probable des prix du gaz tombe au mauvais moment pour le gouvernement, alors qu’il tente de répondre aux attentes des Français en améliorant leur pouvoir d’achat.Le gouvernement, qui doit donner son accord pour toute modification des tarifs régulés de Gaz de France, avait annoncé en juin que le prix du gaz n’augmenterait pas « dans les prochains mois ».

Mais, avait-il dit, « 6 %, c’est beaucoup » et le gouvernement va sans doute « négocier la hausse la plus modeste possible ».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title