Votre actualité au quotidien

Le Tour arrive dans les Pyrénées, les choses sérieuses commencent

TOUR DE FRANCE
18/07/2019 – Après le repos et la « liaison » vers Toulouse, voilà les Pyrénées. Le début d’une interminable séquence montagneuse qui ne s’achèvera qu’à… Paris.
Continuer la lecture

La F1 prépare sa révolution pour 2021

Formule 1
18/07/2019 – Critiquée depuis plusieurs années en raison d’un flagrant manque de spectacle, la reine des compétitions automobiles devrait adopter une nouvelle réglementation dans deux ans pour retrouver de son attrait.
Continuer la lecture

Taxation des GAFAM : La France recule encore pour sauver le projet

Taxation des GAFAM : La France recule encore pour sauver le projetTaxation des GAFAM* : La France recule encore pour sauver le projet. Paris et Berlin sont arrivés mardi 3 décembre à un compromis au sujet du projet de taxe sur les géants de l’Internet, dont l’entrée en vigueur est repoussée à fin 2020.

Cette fois-ci nous pouvons avoir un résultat car nous avons adopté une attitude plus conciliante », a reconnu le ministre français des Finances Bruno Le Maire devant des journalistes, à l’issue d’une réunion à Bruxelles avec ses 27 homologues de l’UE. Une assiette considérablement réduite

Dans ce texte, Paris et Berlin « appellent les pays de l’UE à adopter ce projet de directive au plus tard en mars 2019 pour une entrée en vigueur en 2021, si aucune solution au niveau international n’est trouvée d’ici là ».

Mardi, Bruno Le Maire et Olaf Scholz ont présenté leur proposition à leurs homologues de l’UE, avec l’objectif de convaincre dans les prochaines semaines les plus rétifs, à savoir l’Irlande, la Suède, le Danemark et la Finlande.

« Dans le cadre de l’OCDE, nous sommes confiants de voir un accord survenir en 2020 », a-t-il dit. « C’est une bonne chose », a-t-il souligné, convenant toutefois qu’il s’agissait d’un « léger repli ».

En effet, a-t-il expliqué, Berlin freinait des quatre fers jusqu’ici pour instaurer une taxe européenne sur l’économie numérique « par crainte de représailles commerciales américaines par l’administration Trump », qui pouvait la considérer comme une mesure protectionniste de l’UE.

*GAFAM : Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft

A lire également : La France à la manoeuvre pour sauver la taxe gafam




Heure en France :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


18/07/2019 : Réforme des retraites Le but avéré est de faire baisser les pensions de retraites ni plus ni moins comme le fut déjà le cas lors du passage des 10 meilleurs au 25 meilleurs années. A ne pas en douter la nouvelle mouture sera encore pire que les précédentes.Mais encore une fois le Français de base va encore encaisser sans broncher et après il sera trop tard.

Consulter les archives édito



Washington lance une enquête sur la «taxe Gafa» française et pourrait riposter

Bruno Le Maire, Steve Mnuchin

11/07/2019 – COMMERCE : Le projet de loi français, qui devrait officiellement être adopté ce jeudi, passe mal aux États-Unis
Continuer la lecture

La France aurait gagné 14 milliards d’euros grâce à l’Autorité de la concurrence

Isabelle de Silva

11/07/2019 – L’Autorité de la concurrence a pour la première fois engagé « un travail d’évaluation » de son impact sur l’économie française.
Continuer la lecture


Un couple risque jusqu’à 750 € d’amende pour un autocollant sur sa plaque d’immatriculation

plaque d'immatriculation

08/06/2019 – Un couple originaire de Toulon a reçu, en juin 2018, une amende de 90 € pour avoir posé un autocollant sur sa plaque d’immatriculation au niveau du numéro de département.
Continuer la lecture