La France enquête sur la boisson lancée par Red Bull le 1er avril

La DCCRF veut déterminer si le groupe autrichien ne cherche pas à tromper le consommateur en employant le même emballage que sa boisson vedette, qui met en valeur la taurine, alors que la composition de celle vendue en France est différente.La France enquête en effet sur la boisson énergisante lancée le 1er avril par le groupe autrichien, dont la formule diffère de celle commercialisée avec succès dans les autres pays.

Pour l’Agence Française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) « l’utilisation du même nom pour deux produits différents dont l’un est encore interdit en France est de nature à confondre le consommateur ». Source complète

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title