800 milliards d’actifs toxiques susceptibles d’affecter l’Europe

L’estimation livrée par Nicolas Sarkozy concernerait le montant des créances « pourries » détenues par les banques européennes et non le coût de la crise pour l’UE.Et, depuis, l’Elysée a assuré que « ce chiffre est une estimation britannique non officielle du montant en dollars des actifs toxiques susceptibles d’affecter l’ensemble du système financier européen, Suisse comprise ».

« Il ne s’agit pas des conséquences de la crise mais de sa cause », a-t-on ajouté, « c’est le montant de la perturbation financière à l’origine de la crise ».

Afin de lutter contre la crise financière et économique, les pays de l’UE ont dévoilé, mi-octobre, des plans de sauvetage des banques d’un montant total d’environ 1.900 milliards d’euros. Source

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire