25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

La France se prépare à une mise en garde de l’Union européenne

La France se prépare à être mise en garde par la Commission européenne pour l’ampleur de son déficit public, qu’elle a pris l’engagement de réduire à marche forcée au cours d’une année 2009 qui s’annonce rigoureuse.La ministre française de l’Economie, Christine Lagarde, a obtenu mardi soir, lors de l’Eurogroupe, une victoire toute symbolique sur le rythme de l’assainissement budgétaire.

Le gouvernement de Dominique de Villepin s’était engagé en avril 2007 à respecter l’objectif 2010 mais, à peine arrivé au pouvoir, Nicolas Sarkozy y avait renoncé, privilégiant désormais la date de 2012, sauf si une croissance économique miraculeusement forte de 3% revenait dès l’an prochain.

Mais les partenaires européens de Paris avaient déjà renoncé en février dernier à lui imposer le respect de l’objectif 2010 en soulignant que la France ne devait y parvenir que si les “conditions cycliques le permettent”.

Le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Joaquin Almunia, a estimé que l’objectif 2010 était bien mentionné, “mais dans un contexte économique différent”.

La Commission européenne devrait en effet adresser à la France une “recommandation politique” sur l’ampleur de ses déficits qui, selon Almunia, devraient atteindre 3,0% en 2009, soit la limite prévue par le pacte de stabilité de l’euro.

Le lancement d’un avertissement juste avant le début de la présidence française de l’UE, au deuxième semestre de 2008, risque en effet d’affecter la crédibilité de la France.

Mais les responsables français au plus haut niveau se sont déjà résignés à voir l’exécutif européen agir et le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, a même estimé la semaine dernière qu’une telle décision pouvait “parfois s’avérer salutaire” pour obliger un pays à respecter ses engagements. Source complète

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS