L’euro fort commence à préoccuper toute l’Europe

La France n’est plus le seul pays à s’inquiéter de l’appréciation de l’euro par rapport au dollar.Ce jeudi 4 octobre, le président de la République, Nicolas Sarkozy, doit se féliciter de n’être plus le seul à s’alarmer publiquement des conséquences de l’euro fort.Le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker, président de l’Eurogroupe (instance qui réunit l’ensemble des ministres des finances de la zone euro), a reconnu la semaine dernière que le sujet, qualifié de «préoccupant», serait au menu de la réunion du G7, prévue les 20 et 21 octobre à Washington.

Une inquiétude relayée hier par le premier ministre italien, Romano Prodi, puis par les chefs d’entreprise européens qui se sont alarmés du «niveau douloureux» atteint par la monnaie européenne.

La question est d’autant plus cruciale que l’impact des turbulences financières de cet été ne sera véritablement mesurable qu’au printemps 2008.

Selon Bercy, le maintien de l’euro à ce niveau amputerait le PIB d’environ 0,4 %.

Plusieurs monnaies asiatiques étant alignées sur le niveau du dollar, toute dépréciation de la monnaie américaine entraîne un gain de pouvoir d’achat au profit des ménages français.

S’il y a bien un thème de consensus parmi les économistes, c’est la réduction de la facture énergétique : le niveau élevé de la devise européenne permet d’amortir la hausse, constante depuis 2006, du prix du baril — ce dernier étant libellé en dollars.

Un effet favorable aux ménages comme aux entreprises.

Dans le secteur de la chimie, les exportations vers l’Asie ont ainsi reculé de 5 % au deuxième trimestre, et de 15 % vers les États-Unis.

À l’inverse, pour gagner ou tout simplement conserver des parts de marché, les entreprises tricolores sont contraintes de réduire leurs marges, ce qui pénalise, in fine, les investissements à venir.

«L’Allemagne est finalement plus dépendante de l’évolution de la croissance mondiale que de l’euro», souligne Denis Ferrand, chez Rexecode.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title