Un état de délabrement jamais vu

Un état de délabrement jamais vuUn état de délabrement jamais vu. La catastrophe ferroviaire du 12 juillet 2013 dernier à Brétigny -sur-orge (Essonne) qui avait fait sept morts et aussi une trentaines de blessés est clairement identifié et est dû à un problème de maintenance. c’est que qui ressort du rapport qui doit être rendu ce lundi mais dont a eu connaissance Le Figaro. Le problème de maintenance s’étale sur des mois et à concerné l’ensemble

de l’appareil de voie incriminé et sur lesquels ont été relevées plus de 200 anomalies à divers degrés de criticités.

Ce qui peu paraitre bizarre c’est que cela est connu de la SNCF et des ses agents. Mais rien n’a été entrepris pour y remédier.

Le train 3657 a déraillé à la vitesse de 137 km/h alors que la vitesse autorisé maxi à cette endroit était de 150 km/h !

D’ailleurs le rapport préconise aux vues de tous ces problèmes de réduire la vitesse à Brétigny-sur-Orge à 100 km/h.

Les experts préconise aussi que du personnel qualifier et formé à la structure mécanique et avoir aussi reçu une formation spécialisé approfondie. Probablement une allusion à la jeunesse de l’ingénieur de 25 ans fraichement diplômé et qui encadrait 19 agents de la voie chargé de faire la maintenance sur le réseau ferré du secteur.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire