L’Indonésie a exécuté huit condamnés à mort

L'Indonésie a exécuté huit condamnés à mortL’Indonésie a exécuté huit condamnés à mort. Deux Australiens, quatre Nigérians, un Brésilien et un Indonésien ont été fusillés peu après minuit, le gouvernement de Djakarta ayant rejeté les derniers appels à la clémence venus du monde entier. Le Français Serge Atlaoui, également condamné à mort pour trafic de drogue, a obtenu un sursis il y a plusieurs jours et se trouve toujours dans le couloir de la mort.

L’exécution de la Philippine Mary Jane Veloso, femme de ménage et mère de deux enfants, arrêtée en 2010 après avoir été trouvée en possession de 2,6 kg d’héroïne dissimulés dans sa valise à son arrivée en Indonésie, a été reportée à la dernière minute.

L’Australie et le Brésil, deux pays hostiles à la peine capitale, avaient dénoncé la décision de Joko Widodo, le président de l’Indonésie, au pouvoir depuis juillet, d’accroître le rythme des exécutions après un moratoire de cinq ans.

La France a réagi en rappelant «son opposition à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances» et s’est dit «solidaire avec les pays des ressortissants» étrangers exécutés.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS