Violente réplique sismique au Japon, Fukushima épargnée

Près d’un mois après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon, une très forte réplique a fait au moins deux morts confirmés et choqué les rescapés, mais sans perturber les opérations d’urgence menées dans la centrale nucléaire de Fukushima. Ressenti jusqu’à Tokyo, le tremblement de terre de magnitude 7,1 a déclenché dans la nuit de jeudi à vendredi une brève alerte au raz-de-marée dans les environs de la ville de Sendai, déjà frappée par des vagues géantes le 11 mars.

Les techniciens de la centrale continuent à braver les rejets radioactifs en menant parallèlement trois opérations majeures destinées à stabiliser les quatre réacteurs endommagés.

Les techniciens arrosent par ailleurs jour et nuit les réacteurs en attendant que l’alimentation électrique et les circuits de refroidissement soient rétablis.

Enfin, les opérations de rejet volontaire dans l’océan Pacifique de 11.500 tonnes d’eau faiblement radioactive, selon Tepco, devaient s’achever samedi.

Des agriculteurs vont en revanche se réjouir de l’annonce, par le gouvernement, d’une prochaine levée des restrictions de vente imposées fin mars pour une dizaine de sortes de légumes provenant de quatre préfectures proches de la centrale, et pour le lait cru de la seule préfecture de Fukushima. S



Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS