Votre actualité au quotidien

Le Tour arrive dans les Pyrénées, les choses sérieuses commencent

TOUR DE FRANCE
18/07/2019 – Après le repos et la « liaison » vers Toulouse, voilà les Pyrénées. Le début d’une interminable séquence montagneuse qui ne s’achèvera qu’à… Paris.
Continuer la lecture

La F1 prépare sa révolution pour 2021

Formule 1
18/07/2019 – Critiquée depuis plusieurs années en raison d’un flagrant manque de spectacle, la reine des compétitions automobiles devrait adopter une nouvelle réglementation dans deux ans pour retrouver de son attrait.
Continuer la lecture

Amazon licencie des salariés qui ont affiché leur soutien des « gilets jaunes »

Amazon licencie des salariés qui ont affiché leur soutien des Amazon licencie des salariés qui ont affiché leur soutien des « gilets jaunes ». Amazon a envoyé « une dizaine de notifications » de licenciements à des salariés de plusieurs sites français, révèle Le Parisien, lundi 4 février. Motif ? Ils ont exprimé, sur les réseaux sociaux, une forme de soutien aux « gilets jaunes ».

« Ces personnes ont été licenciées car elles n’ont pas respecté leurs obligations contractuelles », explique un porte-parole d’Amazon au Parisien. Le syndicat CGT demande leur réintégration et estime que leur licenciement a pour objectif « d’en faire des cas exemplaires et dissuader les autres d’agir ».

Licenciés pour faute grave

Le Parisien publie des extraits des lettres de « licenciement pour faute grave » adressées aux salariés par Amazon. Il y est écrit que les employés ont fait preuve d’un « comportement en opposition totale aux valeurs de l’entreprise » et tenu des propos « d’une singulière gravité », qui constituent un « manquement grave à votre obligation de loyauté ».

Le Parisien cite l’exemple d’un employé qui aurait donné rendez-vous à des collègues « devant la porte de son lieu de travail pour partir bloquer un entrepôt voisin, à Lesquin », dans le Nord. Un autre aurait lancé : « Il faut du renfort et des palettes, les amis ! »

Fin janvier, France Bleu évoquait déjà le cas d’un salarié d’Amazon à Montélimar (Drôme), licencié pour avoir écrit sur Facebook : « Bravo à tous pour le blocage d’Amazon.

Qu’est-ce que j’étais content d’être bloqué en sortant du boulot ! Franchement vous gérez, les gens, ne lâchez rien, un seul mot d’ordre, vendredi va être un Black Out Friday.

Je me joins à vous quand je ne travaille pas. Bloquez tout. » Deux débrayages ont été organisés en soutien à ce salarié, sur le site de Montélimar. Source franceinfo

A lire également : Assurance chômage Macron à renié sa promesse sur les salariés démissionnaires




Heure en France :



Hallucinant-Voici le compteur de la surpopulation mondial :
EDITO


18/07/2019 : Réforme des retraites Le but avéré est de faire baisser les pensions de retraites ni plus ni moins comme le fut déjà le cas lors du passage des 10 meilleurs au 25 meilleurs années. A ne pas en douter la nouvelle mouture sera encore pire que les précédentes.Mais encore une fois le Français de base va encore encaisser sans broncher et après il sera trop tard.

Consulter les archives édito



Washington lance une enquête sur la «taxe Gafa» française et pourrait riposter

Bruno Le Maire, Steve Mnuchin

11/07/2019 – COMMERCE : Le projet de loi français, qui devrait officiellement être adopté ce jeudi, passe mal aux États-Unis
Continuer la lecture

La France aurait gagné 14 milliards d’euros grâce à l’Autorité de la concurrence

Isabelle de Silva

11/07/2019 – L’Autorité de la concurrence a pour la première fois engagé « un travail d’évaluation » de son impact sur l’économie française.
Continuer la lecture


Un couple risque jusqu’à 750 € d’amende pour un autocollant sur sa plaque d’immatriculation

plaque d'immatriculation

08/06/2019 – Un couple originaire de Toulon a reçu, en juin 2018, une amende de 90 € pour avoir posé un autocollant sur sa plaque d’immatriculation au niveau du numéro de département.
Continuer la lecture