Leclerc peut continuer sa campagne sur le prix des médicaments

Leclerc peut continuer sa campagne sur le prix des médicamentsLe groupe de distribution Leclerc peut continuer sa campagne de publicité relative aux médicaments déremboursés, a jugé mardi la cour d’appel de Colmar. L’arrêt indique que les trois groupements de pharmaciens qui l’avaient fait condamner en première instance à cesser toute publicité utilisant une référence aux prix des médicaments « ne sauraient sérieusement soutenir que l’on serait dans une situation de concurrence potentielle alors que la vente des médicaments relève exclusivement des pharmacies en l’état de la législation ».

Dans sa campagne de publicité, le groupe Leclerc laisse entendre que le prix des médicaments déremboursés qui ne sont vendus qu’en officines baisserait s’ils pouvaient aussi être vendus dans les 130 parapharmacies du distributeur.

L’arrêt ajoute que les groupements « ne démontrent ni l’existence d’une publicité trompeuse, ni des actes de concurrence déloyale ou parasitaire » qui puissent justifier une entrave à la liberté d’expression du distributeur « garantie par la Convention des droits de l’homme ».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title