Espionnage : « Les autorités de notre pays ne peuvent pas rester indifférentes »

Espionnage : Des services marocains ont utilisé le logiciel d’espionnage Pegasus pour surveiller une trentaines de journalistes et personnalités des médias français, dont Edwy Plenel

Un service de sécurité marocain a utilisé un logiciel-espion mis au point par une société israélienne pour viser une trentaine de journalistes et de patron de médias français, selon une enquête publiée ce dimanche 18 juillet dans plusieurs médias, dont Le Monde, The Guardian et The Washington Post.

Selon cette vaste enquête, de multiples journalistes et patrons de médias français figurent sur la liste des cibles de Pegasus, dans les rédactions du quotidien Le Monde, du Canard enchaîné, du Figaro ou encore de l’Agence France-Presse et de France Télévisions.

Edwy Plenel, le cofondateur estime avoir été visé parce qu’il n’a pas hésité à critiquer la répression policière au Maroc, mais aussi parce que son médias est partenaire de Desk, un média marocain indépendant.

À LIRE AUSSI >> https://www.votre-actualite.com/espionnage/les-etats-unis-ont-espionne-des-dirigeants-europeens-grace-aux-services-danois/

Médiapart a porté plainte ce lundi auprès du Procureur de la République. Pendant plusieurs mois, l’appareil répressif du royaume chérifien a ainsi violé l’intimité privée de journalistes, porté atteinte au métier d’informer et à la liberté de la presse, volé et exploité des données personnelles et professionnelles.

Certains journalistes dont les numéros ont retrouvés ne traitent pas du tout de questions relatives au Maroc, mais leurs carnets d’adresse ont pu fournir les contacts d’autres confrères. « Les autorités de notre pays ne peuvent pas rester indifférentes ».

Le logiciel espion a été vendu au Maroc, juste avant le rétablissement de ses relations diplomatiques avec Israël, précise Le Monde.

Selon cette vaste enquête, de multiples journalistes et patrons de médias français figurent sur la liste des cibles de Pegasus, dans les rédactions du quotidien Le Monde, du Canard enchaîné, du Figaro ou encore de l’Agence France-Presse et de France Télévisions.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Quitter la version mobile