Relaxe requise pour le chasseur qui a tué l’ourse Cannelle

Devant le tribunal correctionnel de Pau (Pyrénées-Atlantiques), le procureur a ainsi estimé que le chasseur se trouvait bel et bien en situation de « nécessité » au moment où il a abattu l’animal.C’est la thèse qu’a soutenue constamment M. Marquèze, 65 ans, qui assure n’avoir tiré qu’en dernier recours, lors d’une partie de chasse au sanglier, après avoir cherché à se protéger lui-même de l’animal qui le chargeait.

L’affaire avait fait scandale chez les défenseurs de la nature qui soutiennent le programme de réintroduction de l’ours dans les Pyrénées, débuté au début des années 1980 pour empêcher la disparition des ours bruns. Source complete
< -- le procureur est-il chasseur ? -->

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title