Japon, l’accident de Fukushima relevé au niveau 7

Centrale de FukushimaUn mois après le terrible tremblement de terre suivi d’un gigantesque tsunami, la terre continue de trembler au Japon. La deuxième, d’une magnitude 6, s’est produite dans la préfecture de Fukushima, déjà touchée lundi par une violente réplique.

C’est à 14h07 (7h07) que la terre a de nouveau tremblé, non loin de la centrale Fukushima Daiichi, déjà fortement touchée il y a un mois. L’opérateur du site, Tokyo Electric Power (Tepco), a néanmoins assuré que ses pompes électriques continuaient de fonctionner normalement pour refroidir les réacteurs nucléaires.

Autre mauvaise nouvelle : l’accident nucléaire de Fukushima est passé, mardi, du niveau 5 au niveau 7 sur l’échelle des événements nucléaires et radiologiques (INES).

L’Agence japonaise de sûreté nucléaire, qui a relevé cette alerte au niveau maximum, a précisé que le niveau des émissions radioactives enregistré depuis le début de l’accident nucléaire n’équivalait qu’à 10% de celles mesurées en 1986 après la catastrophe de la centrale ukrainienne.

L’Agence de sûreté nucléaire japonaise avait jusqu’à présent classé l’accident nucléaire de Fukushima au niveau 5, correspondant à un «accident ayant des conséquences étendues», avec «endommagement grave du coeur du réacteur» mais comprenant un «rejet limité de matières radioactives à l’extérieur».

Inscrivez-vous à notre lettre d’information




Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire