2 mars 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Aide à la Grèce: la France fait ses comptes

Le ministre de l’Economie François Baroin et la ministre du Budget Valérie Pécresse ont en effet présenté le projet de loi de finances rectificatives pour 2011, qui entérine en droit français les nouvelles modalités d’aide financière à la Grèce. Ce collectif budgétaire ne comprend qu’un article nouveau, sur les compétences élargies du Fonds européen de stabilité financière – outre l’émission d’obligations, le FESF pourra à l’avenir racheter de la dette publique sur le marché secondaire, octroyer des liquidités préventives à des Etats ou encore aider à la recapitalisation des banques.

La France est ainsi le premier pays européen à entamer le processus de mise en oeuvre de l’accord du 21 juillet, qui accorde à la Grèce une aide financière nouvelle de 160 milliards d’euros d’ici fin 2014, dont 109 milliards de fonds publics – Europe et FMI.

Le solde budgétaire de l’Etat reste toutefois inchangé, car cette nouvelle aide ne se fait pas sous forme de prêts directs mais sous forme de garanties apportées par les Etats de la zone euro aux emprunts du FESF.

Elle n’alourdira donc pas le déficit public tricolore qui, selon les prévisions du gouvernement, atteindra 5,7% du PIB fin 2011, 4,6% fin 2012 et 3% fin 2013.

La charge d’intérêt de la dette reste elle aussi inchangée.  » title= »Aide à la Grèce: la France fait ses comptes » target= »_blank »>S



N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS