Borloo: »20% des stations encore à sec »

Entre « 20 et 21% » des stations de carburants sont à sec en raison du conflit sur les retraites, a affirmé ce vendredi le ministre de l’Energie Jean-Louis Borloo. A la veille des vacances de Toussaint, le gouvernement promet un retour « progressif » à la normale sans s’avancer sur une date. »Je ne peux pas le dire précisément et celui d’ailleurs qui le dirait, je pense qu’il serait bien imprudent », a déclaré le ministre de l’Ecologie et de l’Energie Jean-Louis Borloo.

« On est dans une réelle, lente amélioration », a estimé Jean-Louis Borloo, parlant d’une « relative amélioration dans le grand Ouest, qui était très impacté ». »Sur les 92 ou 93 (dépôts) très importants, il n’y en a plus que 14 qui sont bloqués, dont 12 dans les raffineries » paralysées par les grèves, a-t-il chiffré.

Signe que la situation est toujours tendue, la préfète du département de l’Eure a limité la vente de carburant à 20 litres par automobile et interdit le transport par jerricans. »La situation a tendance à s’améliorer mais elle reste délicate et ça va prendre plusieurs jours » avant un retour à la normale, a prédit le président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP), Jean-Louis Schilansky.

Les transporteurs routiers ont eux aussi indiqué ne pas attendre « d’amélioration sensible avant plusieurs jours », selon Jean-Paul Deneuville, délégué général de la Fédération nationale des transporteurs routiers français (FNTR). S



Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer