Dimanche: Le volontariat encadré

Les députés ont achevé hier soir l’examen de la proposition de loi sur le travail du dimanche. Deux articles seulement et une semaine de débats. La quatrième version du texte de Richard Mallié (UMP) autorise les commerces à ouvrir dans les grandes agglomérations (Paris, Lille, Marseille…) et les zones touristiques.

Enfin, à la suite d’un amendement d’Axel Poniatowski, trois dimanches par an sont chômés pour préserver « les fêtes de famille ».

C’est bien le code du travail qui s’applique pour définir les communes d’intérêt touristique, où les magasins peuvent ouvrir, et non le code du commerce, moins restrictif.

« Nous craignons l’effet tâche d’huile sur l’ensemble du territoire et une banalisation du travail le dimanche », dénonce Jean-Marc Ayrault, président du groupe PS à l’Assemblée.

La capitale des Gaules ne fait pas partie des agglomérations concernées par l’ouverture dominicale « pour obtenir la bienveillance des élus lyonnais », dit-il, en référence aux quartiers où la droite est majoritaire.

Las, une trentaine d’amendements de l’opposition n’ont pu être examinés.

Xavier Darcos, ministre du Travail, a eu beau jeu de critiquer « cette situation absurde. Source

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire