En Allemagne, les mouvements de grève sur le pouvoir d’achat se multiplient

Plusieurs secteurs ont été touchés par des grèves, et d’autres mouvements sont déjà annoncés.Ses revendications en faveur d’une augmentation de 8 % pour les quelque 85 000 salariés des aciéries n’ont pour l’instant pas abouti.Des arrêts de travail ont été observés pendant quatre heures, le matin, chez le fournisseur de gaz et d’électricité.

Les syndicats exigent aussi une hausse des salaires de 8 % pour les 20 000 salariés du groupe.

La régie des transports berlinois, BVG, n’avait pas connu de mouvement social de cette ampleur depuis plus de dix ans.

Très combatifs depuis l’ouverture des négociations salariales début janvier, les syndicats veulent en finir avec la rigueur en vigueur outre-Rhin depuis plus de dix ans.

« Les employés ont droit à leur part des bénéfices quand ceux-ci explosent », s’est indigné Robert Sadowski, porte-parole d’IG Metall en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest).
Source complete

Vous pouvez aussi aimer

Laisser votre commentaire