28 mai 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Essais nucléaires en commun pour Paris et Londres

nucleaireNicolas Sarkozy et David Cameron doivent signer ce mardi un traité rapprochant leurs armées et leurs industries de défense en matière de sous-marins, de drones ou de missiles. Le premier ministre britannique et le président français signeront ce mardi, à Londres, un traité de défense et de sécurité destiné à développer la coopération entre les forces armées de leurs deux pays ainsi que «leur déploiement conjoint».

Le texte ne sera pas rendu public mais, selon l’Élysée, son contenu est «considérable».

Tout en garantissant le caractère indépendant de leur dissuasion, Londres et Paris vont sceller mardi une «coopération sans précédent» visant à tester la performance des ogives nucléaires et la sécurité des arsenaux des deux pays, dans l’installation scientifique française de Valduc, en Bourgogne, qui sera terminée en 2022.

À Londres, une lettre d’intention prévoyant «un nouveau cadre d’échange» entre nos forces sur des théâtres d’opération sera également signée par les deux ministres de la Défense.

La décision du livre vert britannique de remplacer en 2016, sur les porte-avions, le système de décollage vertical par le catapultage, rendant ainsi compatibles les navires et les aéronefs des deux pays, autorisent les marines britannique et française à coopérer, d’abord autour du Charles-de-Gaulle, puis, dès 2020, autour du nouveau porte-avions britannique.

Sous-tendu par les volontés de Nicolas Sarkozy et de David Cameron, ce rapprochement historique a été forcé par la crise économique qui, en imposant des restrictions budgétaires de part et d’autre de la Manche, pouvait conduire les armées française et britannique à un «décrochage». S



N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS