La manifestation contre le mariage homosexuel tourne à l’affrontement

La manifestation contre le mariage homosexuel tourne à l'affrontementLes opposants au mariage et à l’adoption des conjoints de même sexe, légalisés la semaine dernière en France, ont envahi à nouveau les rues de Paris, dimanche, lors d’une manifestation qui a tourné à l’affrontement entre des centaines de militants et quelque 5000 policiers qui avaient été déployés en prévision des échauffourées.

Plus de 350 personnes ont été arrêtées et 36 personnes, dont 34 policiers, ont été blessés au cours de ces incidents provoqués par «plusieurs centaines d’individus, pour la plupart issus de l’extrême droite et de la mouvance identitaire», a affirmé le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui a condamné les heurts qui se sont produits aux abords de l’esplanade des Invalides au moment de la dispersion de la manifestation.

«On ne lâche rien», «Non à la gestation pour autrui», «François Hollande, ta loi on n’en veut pas», pouvait-on notamment lire sur les pancartes des manifestants.

La police a estimé à 150 000 le nombre de personnes composant les quatre cortèges qui ont quadrillé la capitale française.

Inquiet des menaces de groupes d’extrême droite, le ministre de l’Intérieur avait déconseillé samedi aux familles avec enfants de participer à la marche.

Il a confirmé par ailleurs que le gouvernement étudiait la possibilité d’interdire les «groupuscules d’extrême droite» qui s’en prennent aux force de l’ordre ainsi qu’une organisation comme le Printemps français, un des animateurs de l’opposition au mariage homosexuel.

Des élus de l’opposition, dont le patron de l’Union pour un mouvement populaire (UMP) Jean-François Copé, ont participé au défilé.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS