Le G20 enterre la taxe bancaire mondiale

Le Canada, L’Australie et le Japon considèrent que leurs banques ne doivent pas payer pour les errements des établissements européens et américains, qui seront donc seuls concernés. À peine sortie des cartons, la taxe bancaire mondiale est déjà aux oubliettes.

A l’issue de deux jours de réunion dans le port sud-coréen de Busan, les ministres des Finances du G20 ont enterré définitivement l’idée d’imposer une taxe universelle sur les banques afin de financer des opérations de sauvetage du secteur financier.

Un compromis qui laisse aux Etats-Unis et aux pays européens le droit de mettre en place leur propre levée fiscale sur leur secteur bancaire, mais témoigne des différences d’approche au sein du groupe des vingt plus grosses économies du monde. Source



Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire