Le plus mauvais président américain

Il y avait quelque chose de pathétique à voir George Bush tenter une énième fois cette semaine de justifier sa guerre en Irak.Il assurait ainsi jeudi qu’elle pouvait être gagnée, que les troupes américaines font des progrès et que leur retrait anticipé mènerait à une catastrophe.La CIA considère pourtant la guerre comme perdue et les différents rapports pointent régulièrement l’inefficacité du gouvernement irakien et l’échec du « sursaut » militaire voulu par l’administration américaine.

Quelques heures à peine après sa conférence de presse, la Chambre des représentants, à majorité démocrate, votait ainsi une loi exigeant un retrait d’Irak à partir d’avril 2008.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title