l’étau des agences de notation se resserre sur la France

fitch-rating-notationL’agence de notation financière Fitch Ratings a annoncé vendredi qu’elle maintenait le triple A français.Une échéance a priori bien plus lointaine que celle de Standars and Poor’s qui envisage de dégrader la note souveraine française de deux crans d’un coup.En comparaison à d’autres membres de la zone euro notés triple A, la France est, selon le jugement de Fitch, «la plus exposée à une intensification de la crise», estime l’agence, en raison de «son déficit budgétaire structurel plus important et un poids de la dette plus grand par rapport» aux Etats bénéficiant du triple A.

Si en mai, l’agence avait réaffirmé le triple A de la France, depuis «la croissance économique en 2012 est passée de 2,1% à 0,7%» ajoute l’agence.

A décharge, le triple A de la France est «étayé par son économie riche et diversifiée, ses institutions politiques, publiques et sociales efficaces et sa flexibilité de financement» et souligne que «le gouvernement français a adopté plusieurs mesures pour solidifier la crédibilité de ses efforts de consolidation fiscale».

Immédiatement, d’ailleurs le ministre de l’Economie et des Finances, François Baroin, a indiqué «prendre acte» de cette décision, affirmant que le gouvernement était «déterminé à poursuivre son action au service de la croissance, de la compétitivité, de l’emploi et de la réduction des déficits publics». S



Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire