Liliane Bettencourt: des chèques à des membres du gouvernement?

Liliane Bettencourt: des chèques à des membres du gouvernement?Une enquête préliminaire pour «atteinte à la vie privée» a été ouverte après la transmission à la police d’enregistrements de conversations piratées entre Liliane Bettencourt et ses conseils, a indiqué le parquet de Nanterre ce mercredi, confirmant une information de Médiapart. L’enquête a été ouverte après la transmission à la police de ces documents par la fille de la milliardaire, Françoise Bettencourt-Meyers, a précisé cette source.

Si le procédé est illégal, les écoutes, dont des extraits ont été publiés par Mediapart, mettent en lumière la fragilité psychologique de la milliardaire, âgée de 87 ans, mais aussi des opérations financières destinées à échapper au fisc et des «immixtions» de l’Elysée dans la procédure judiciaire.

Par exemple, le 21 juillet 2009, le gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt dit à sa «patronne» avoir parlé à Patrick Ouart, le conseiller justice officieux de Nicolas Sarkozy.

Et en effet, le 3 septembre 2009, le procureur Courroye, qui passe pour être proche du chef de l’Etat, a déclaré irrecevable la plainte de Françoise Bettencourt, pour abus de faiblesse.

Les conversations enregistrées montrent que ses conseillers sont inquiets de la volonté politique en France de traquer les «fraudeurs», notamment en Suisse, et donc de la nécessité de déplacer les comptes.

Je suis en train de m’en occuper et de mettre un compte à Singapour.

Enfin, il y a cette histoire de chèques signés pour Valérie Pecresse, pendant la campagne des régionales.

Ce nouveau rebondissement dans l’affaire Bettencourt intervient peu avant l’ouverture du procès de l’artiste François-Marie Banier, qui sera jugé du 1er au 6 juillet devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour «abus de faiblesse» sur l’héritière de L’Oréal.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS