L’un des plus grands procès néonazis s’ouvre à Munich

L'un des plus grands procès néonazis s'ouvre à Munich

L’un des plus grands procès néonazis de l’après-guerre en Allemagne s’ouvre lundi à Munich (sud) pour juger neuf meurtres racistes qui ont fait ressurgir les démons de l’extrême droite dans un pays traumatisé par son passé nazi. Reporté du 17 avril au 6 mai en raison d’une vive controverse sur l’attribution des places réservées aux médias, le procès doit s’ouvrir à 10 h 00 (08 h 00 GMT) devant un tribunal de Munich.

Cinq juges doivent déterminer le rôle joué par la principale accusée, Beate Zschäpe, dans ces meurtres qui ont notamment visé huit Turcs ou personnes d’origine turque de 2000 à 2006.

Ses deux acolytes, Uwe Böhnhardt (34 ans) et Uwe Mundlos (38 ans), les meurtriers présumés, se sont donné la mort le 4 novembre 2011 alors qu’ils étaient sur le point d’être découverts par la police après un braquage raté.

Tous trois formaient la cellule néonazie Clandestinité national-socialiste (NSU) qui disposait de soutiens dans la mouvance extrême droite, active surtout en ex-RDA depuis la Réunification.

Avant l’ouverture du procès, la chancelière Angela Merkel, qui avait exprimé l’an dernier «la honte» de l’Allemagne devant ces crimes, a assuré dans le grand journal turc Hürriyet que toute la lumière serait faite sur ces meurtres.

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS