Pourquoi Emmanuel Macron joue gros avec le plan banlieues

Pourquoi Emmanuel Macron joue gros avec le plan banlieuesPourquoi Emmanuel Macron joue gros avec le plan banlieues. Le 14 novembre dernier à Tourcoing (Nord), Emmanuel Macron promettait un « plan de bataille clair » pour les quartiers de la politique de la ville. Depuis, Emmanuel Macron semble avoir pris un peu de distance par rapport au travail commandé à l’ancien ministre.

Alors que chacun y va depuis quelques jours à son analyse, le Président – dont l’allocution est très attendue – défendra sa vision mardi lors d’une rencontre avec des habitants et des acteurs de terrain à l’Elysée.

Prendre ses distances avec Borloo, sans donner le sentiment d’enterrer le plan. Lorsqu’il lui a confié cette mission en novembre dernier, Emmanuel Macron savait pouvoir compter sur les compétences de Jean-Louis Borloo – il est le père de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) en 2004 – mais aussi sur la notoriété de l’ancien ministre, qui s’était ces dernières années consacré à l’Afrique s’éloignant ainsi de la politique politicienne.

Son rapport intitulé « Vivre ensemble – vivre en grand la République », remis en avril, est devenu, dans le débat public, la base sur laquelle est désormais attendu le Président, qui prendra la parole mardi.

Le 14 novembre dernier à Tourcoing, Emmanuel Macron avait appelé – dans un discours qui avait donné beaucoup d’espoir aux acteurs de terrain – à « la mobilisation générale » dans ces territoires « qui ont concentré toutes les difficultés » et promis « un plan de bataille clair ».

Fin avril, le Premier ministre Edouard Philippe indiquait que le Président annoncerait un « plan de mobilisation » en faveur des quartiers, « nourri » par le rapport Borloo.

Emmanuel Macron « va rappeler sa vision et insister sur le fait que toute la politique du gouvernement concourt à l’amélioration de la vie dans les banlieues », selon la présidence.

Au programme officiel, un créneau consacré à des « témoignages d’habitants des quartiers ‘politique de la ville’ et d’acteurs impliqués suivis d’une prise de parole » d’Emmanuel Macron.

Considéré par certains comme le « président des riches » après un an de mandat, Emmanuel Macron tient là une occasion de rééquilibrer sa politique. Outre la prise de parole de mardi – et en fonction des annonces faites -, il faudra aussi scruter la suite.

A lire également : Président Macron respectez vos engagements de campagne electorale




Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Quitter la version mobile