Premier caprice strasbourgeois pour Rachida Dati ?

L’ancienne ministre de la Justice aurait insulté l’eurodéputé UMP Jean-Paul Gauzès, qui s’était attribué la rédaction d’un rapport qu’elle convoitait.

“Il n’y a jamais eu de joute verbale entre nous”, dément-elle auprès de Nouvelobs.com.

L’eurodéputée Rachida Dati aurait invectivé un de ses collègue UMP du parlement de Strasbourg, au cours d’une réunion interne, affirme jeudi 17 septembre l’envoyé spécial de France Inter au Parlement européen.

L’incident rapporté par France Inter se serait déroulé lors d’une réunion des membres du Parti Populaire Européen (PPE) siégeant à la commission des affaires économiques et monétaires.

Peu auparavant, toujours selon la radio, ses camarades n’avaient pas manqué de lui faire “observer que toute nouvelle élue, elle ne [connaissait] rien à la procédure parlementaire européenne, très différente de celle de l’Assemblée nationale française et que, de surcroît, ses compétences en matière financière [restaient] à démontrer”.

Le PPE a finalement confié à Rachida Dati le suivi d’un rapport “sur la proposition de Règlement concernant le programme européen d’observation de la Terre (GMES)”, selon le service de presse du parti.

Jeudi après-midi, dans une déclaration à l’AFP, Rachida Dati s’est réjouie de sa nouvelle mission, qualifiant le Programme européen d’observation de la terre (GMES) de “projet ambitieux pour l’Europe”.

Mais son attachée parlementaire ne cache pas la déception de l’eurodéputée, en soulignant que Jean-Paul Gauzès “s’est auto-attribué” le rapport sur les fonds spéculatifs.

“C’est un rapport phare, parce que le G20 en parle.

Mais ce n’est pas bling bling au sens de Voici ou Gala”, affirme-t-il. Source

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS