25 avril 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Programme Sarkozy : un coup de bonneteau à 16 milliards

Sarkozy-NicolasÀ moins de trois semaines du premier tour, Nicolas Sarkozy a levé le voile sur le chiffrage de son programme. 115 milliards d’euros d’efforts seront demandés aux Français, 40 d’impôts supplementaires et 75 d’économies. Sa publication en bonne et due forme est prévue pour le jeudi 5 avril ou le lendemain. Le président affirme que 32 milliards sur 40 ont déjà été votés. Problème : seul 17,5 l’ont effectivement étés selon un document officiel de Bercy.

Dans une interview à trois journaux régionaux de l’Est, le Président a enfin lâché son chiffre : 115 milliards d’euros d’efforts.

Cette fois-ci, le président détaille la répartition entre les recettes, autrement dit les impôts supplémentaires, et les économies, à savoir les réductions de la dépense de l\u2019Etat.

Ce petit écart lui permet de mieux s’inscrire dans une continuité entre son quinquennat qui s’achève et celui qu’il espère s’ouvrir.

Car c’est bien «au nom de la France» que ses promesses de candidat reprennent les chiffres élaborés par son gouvernement et transmis à Bruxelles dans le document «stratégie pluriannuelle de finances publiques».

Pour y arriver, j’ai prévu 115 milliards d’euros d’efforts, 75 milliards sur les dépenses, 40 milliards sur les recettes.

Et ce faisant, Nicolas Sarkozy relance la polémique sur ce chiffrage vivement contesté par le PS, Jérôme Cahuzac, le président PS de la Commission des finances de l’Assemblée en tête. Non sans raison.

On en déduit qu’il ne reste plus que 8 milliards à trouver, comme le précise d’ailleurs le chef de l’Etat.

Voilà qui soulève un second problème : le chiffrage de Nicolas Sarkozy est sous-tendu par une hypothèse forte : le quinquennat qui s’ouvrira aurait en fait débuté en 2011. S



N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS