24 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Sarkozy: un peu de social sans changement de cap

Une semaine après la mobilisation syndicale du 29 janvier, Nicolas Sarkozy a promis jeudi soir des «mesures sociales» pour répondre à l’inquiétude des Français face à la crise et annoncé la suppression de la taxe professionnelle pour protéger l’activité économique.



Dès le début de son intervention radio-télévisée, le chef de l’Etat a, sans surprise, confirmé qu’il poursuivrait le cap des réformes «au même rythme», mais promis que la somme de 1,4 milliard d’euros rapportés par les prêts aux banques servirait à aider les plus démunis.

«Nous avons mobilisé des moyens importants pour sauver les banques, pour l’instant» ça n’a «pas coûté un centime d’euro» aux Français, a-t-il expliqué sur TF1, France, M6 et RTL, répondant aux nombreuses critiques qui ont suivi sa décision de refinancer le système bancaire mis à mal par la crise financière.

«L’Etat est prêt à faire un effort» pour «mieux protéger» les jeunes en fin de CDD et qui ne retrouvent pas d’emploi du fait de la crise, a-t-il ajouté.

Le patron de la CFDT François Chérèque a ainsi réclamé un «changement de cap» de la politique gouvernementale, tandis que celui de FO Jean-Claude Mailly a prévenu que sans «relance par la consommation», il y aura «remobilisation». Source

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS