Sous Sarkozy, l’Elysée a dépensé 9,6 millions d’euros en sondages

Raymond Avrillier n’en est pas à son coup d’essai. Et sans doute n’avait-on pas prévu à l’Élysée que le militant écologiste de Grenoble, redoutable procédurier connu pour avoir dénoncé le «système Carignon», vienne mettre son nez dans les sondages du château. Alors qu’en 2008 la Cour des comptes s’était montrée sévère envers les dépenses sondagières de la présidence, le militant avait entamé des démarches pour se faire communiquer des données au titre du droit à l’accès aux documents administratifs auquel chaque citoyen peut normalement prétendre.

Entre 2007 et 2009, la présidence de la République avait commandé 264 études d’opinion pour un montant de 6,35 millions d’euros.

Suite à un nouveau recours, Raymond Avrillier a rendu publiques, la semaine dernière, les études d’opinion ouvrant la période 2010-2012.

Ce qui permet d’établir la facture des sondages durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy à\u2026 9,6 millions d’euros.

Et, parmi ceux issus des deux dernières années de la présidence, force est de constater que tous ne sont pas déconnectés de la campagne présidentielle.

» ou «Diriez-vous qu’au cours de cette émission DSK vous a paru avoir changé en bien?

Au point de saisir la Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) afin qu’elle intègre une partie de ces dépenses dans les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. S



Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS