Un dimanche en rayon

Les deux ou trois dimanches précédant Noël, les magasins ont pris l’habitude d’ouvrir leurs portes. Cinq fois par an, la grande distribution peut en effet déroger aux règles du repos dominical.Mais cette loi générale datant de 1906, et déjà amendée par 180 cas de dérogations possibles, pourrait ne plus exister l’an prochain.

Le Sénat vient en effet d’adopter un amendement qui autorise l’ouverture dominicale des magasins d’ameublement (lire par ailleurs) qui pourrait préfigurer le nouveau paysage commercial des grands centres urbains à partir de 2008.

La man?uvre hérisse les syndicats de salariés qui relèvent que le travail dominical figure comme l’un des chantiers qui seront sur la table de la conférence sociale convoquée ce mercredi par le président de la République.

Faut-il banaliser le dimanche comme un jour de travail ordinaire?

«Tous les dimanches, ça ne serait pas porteur», juge-t-elle.

Ça compliquerait aussi singulièrement la vie familiale et sociale, ajoute la jeune femme, mère de deux enfants.
Source complete

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title