Une certification pour les imams en France

Une certification pour les imams en FranceUne certification pour les imams en France. Reçu mardi par le ministre de l’Intérieur, le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Anouar Kbibech, a annoncé une «habilitation des imams» certifiant l’enseignement d’un «islam tolérant et ouvert».
 
Finie la rhétorique de la «victimisation» d’une communauté qui serait toujours montrée du doigt – discours dominant après les attentats de janvier 2015.

C’est l’heure de «prendre ses responsabilités» et de lutter concrètement contre les djihadistes, comme l’a affirmé récemment dans les colonnes du Figaro le nouveau président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) Anouar Kbibech, d’origine marocaine, cadre dirigeant d’une grande entreprise de télécommunications et qui a pris ses fonctions l’été dernier.

«

Le temps de l’action est venu, les musulmans de France prendront toute leur part

» dans ce combat, a confirmé, mardi, Anouar Kbibech.
 
«Le CFCM est déterminé à prendre ses responsabilités» qui «condamne sans appel» les «groupuscules» à l’origine des attentats, et qui «n’auront jamais le soutien des musulmans de France».
 
Il devrait donner plus de détails sur cette initiative, dimanche prochain, le 29 novembre, lors d’une grande réunion nationale de toutes les fédérations et organismes de l’islam de France, à l’Institut du Monde Arabe à Paris.
 
Les responsables musulmans français, très divisés sur le plan des origines nationales et des options théologiques, entendent ainsi montrer leur détermination à lutter contre l’influence et l’action des salafistes djihadistes qui touche la frange la plus marginalisée de la jeune génération des musulmans de l’hexagone.
 




Vous pourriez aussi aimer

Laisser votre commentaire

Sortir
Masquer