Alerte sanitaire contre les pilules amaigrissantes

Alerte sanitaire contre les pilules amaigrissantes

Une semaine après le décès suspect de Nicole, une mère de famille de 32 ans de Sevran (Seine-Saint-Denis), qui avait fait une cure avec des gélules amincissantes Burning Fat, de Best Life, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) met en garde le public sur la circulation de ces pilules.

L’examen des gélules a mis en évidence un contenu inquiétant : de la sibutramine, un produit utilisé dans le traitement contre l’obésité à condition d’un suivi médical très strict ; de la phénolphtaléine, une substance interdite dans les médicaments en France depuis 1999, et des substances végétales aux propriétés laxatives.

«La phénolphtaléine ne fait l’objet d’aucun contrôle par les autorités sanitaires et sa commercialisation est interdite», indique l’Afssaps en précisant que la sibutramine nécessite un suivi médical minutieux «en raison du risque de survenue d’effets indésirables cardiovasculaires».

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title
Follow by Email
RSS