Cigarettes légères : les fabricants ont bien menti aux fumeurs

Cigarettes légères : les fabricants ont bien menti aux fumeursLa justice américaine a estimé vendredi que l’industrie du tabac avait sciemment trompé les fumeurs en s’entendant pour labelliser des cigarettes «légères» alors qu’elles étaient aussi nocives pour la santé et leur demande de retirer les mentions «trompeuses» sur les paquets.

Une cour d’appel américaine a confirmé vendredi un précédent jugement de 2006 reconnaissant des cigarettiers coupables d’avoir, pendant des années, minimisé la nocivité des cigarettes légères afin d’en assurer la vente.

Dans son jugement de vendredi, elle demande aux fabricants de changer la manière dont ils commercialisent les cigarettes et de retirer sur les paquets les inscriptions «trompeuses» : «à faible teneur en goudron», «légère», «ultra-légère».

L’absence d’amendes tranche avec les débuts de cette affaire qui oppose depuis dix ans l’État et l’industrie du tabac.

La plainte contre les cigarettiers avait été déposée en 1999 par l’administration Clinton.

Vous pouvez également aimer

Menu Title
Follow by Email
RSS