Des malades arrêtent de se soigner pour dénoncer les franchises

Bruno-Pascal Chevalier, 45 ans, travailleur social et malade du sida, a entamé « une grève des soins » pour protester contre l’instauration des franchises médicales et l’augmentation des déremboursements de médicaments.Depuis le début de l’année, les assurés sociaux ne sont plus remboursés de 50 centimes d’euros par boîte de médicament et acte paramédical, et de 2 euros par transport sanitaire, dans la limite d’un plafond de 50 euros par an.

Ces franchises, qui s’appliquent notamment aux malades en affection longue durée (ALD), s’ajoutent au forfait d 1euro sur le remboursement des consultations médicales, instauré en 2004, et aux 18 euros sur les interventions hospitalières dépassant 91 euros.

Le 3 janvier, il écrivait à Nicolas Sarkozy, pour demander « l’abrogation de cette loi injuste ».

« Avec la franchise médicale, chacun de nous se sent responsable voire coupable d’être malade, et, par cette faute, nous allons devoir payer pour l’accès à ce droit fondamental qu’est celui de la santé », écrivait-il.
Source Complete

Vous pouvez également aimer

Laisser votre commentaire

Menu Title