16 juillet 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

Douze faucheurs volontaires et un producteur d’OGM devant le tribunal correctionnel de Bordeaux

Ils sont poursuivis pour “dégradation d’un bien appartenant à autrui en réunion” pour s’en être pris le 4 novembre 2006 à un stock de 2.300 tonnes de maïs transgénique stocké dans un silo à Lugos (Gironde).En effet, Marc Giblet, le propriétaire du silo, partie civile, est poursuivi pour violence avec arme après avoir tiré un coup de feu lors de l’action et percuté avec son 4×4 trois voitures garées sur le chemin de son exploitation.

Me François Roux, l’un des défenseurs des prévenus, a jugé “arbitraire” le choix des accusés”, s’interrogeant sur “le rôle de la chancellerie dans cette affaire”.

“Nous nous battons contre quelques aventuriers décidés à produire du maïs OGM pour le commercialiser en Espagne où les réglementations sont laxistes”, a expliqué José Bové. Source

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS