18 mai 2024

Votre Actualité au Quotidien

politique, médias, religieux, sport …Allez à l'essentiel

La délégation aux droits des femmes s’inquiète des difficultés d’accès à l’IVG

La vice-présidente de la délégation de l’Assemblée nationale aux droits des femmes a dressé un état des lieux alarmant, mercredi 29 octobre, à l’occasion de la présentation de son rapport sur le suivi des lois relatives à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) et à la contraception. Mme Poletti a dénoncé des retards dans l’application des textes.

Le décret ouvrant l’accès à l’IVG médicamenteuse dans le cadre de la médecine de ville, prévu par la loi du 4 juillet 2001, est paru le 1er juillet…

La France connaît une situation paradoxale : le taux d’utilisation des contraceptifs y est parmi les plus élevés d’Europe, mais le nombre d’IVG reste stable.

Mme Poletti craint que la situation ne s’aggrave avec la généralisation de la tarification à l’acte, si le forfait rémunérant l’IVG n’est pas revalorisé : “On risque de voir la suppression de services d’orthogénie au prétexte qu’ils ne sont pas “rentables””, note la députée.

N'hésitez pas à nous suivre et à nous aimer :
author avatar
Société de médias - PCI

Laisser votre commentaire

Envoi par email
RSS